Aller au contenu principal Aller au menu Aller à la recherche
Samedi 4 février
ouverture de votre nouvelle piscine !

Plus d'infos

Préservation de la ressource en eau

La Vallée dorée mène une politique de préservation de la ressource en eau sur son territoire en s’engageant notamment pour la biodiversité et le zéro pesticide.

Le principe de cette démarche est de ne plus utiliser des produits phytosanitaires pour l'entretien des espaces publics.

Les agents techniques appliqueront donc une gestion différenciée sur ces espaces, ce qui permettra de préserver leur santé mais aussi la vôtre.

À télécharger pour en savoir plus

Le Bassin d’Alimentation de Captages (BAC) de Labruyère et de Sacy-le-Grand

Le Bassin d’Alimentation de Captages (BAC) de Labruyère et de Sacy-le-Grand correspond au territoire qui alimente en eau ces captages (toutes les eaux de pluies qui tombent dans ce périmètre finissent par arriver dans les captages).

Les activités qui sont exercées sur ce territoire ont donc un impact sur la qualité de l’eau qui sera distribuée chez vous. Le territoire du BAC de Labruyère et de Sacy-le-Grand, défini à la demande de la Vallée dorée, ne suit donc pas les limites administratives.

Il est réparti sur 16 communes en partie ou en totalité : Angicourt, Avrigny, Bailleul-le-Soc, Bailleval, Catenoy, Cinqueux, Epineuse, Fouilleuse, Labruyère, Liancourt, Maimbeville, Monceaux, Nointel, Rosoy, Sacy-le-Grand et Verderonne et concerne donc 4 intercommunalités : CCLVD, CC du Clermontois, CC Oise-Halatte et CC Plaine d’Estrées (Voir carte).

Un territoire d’actions pour diminuer les pollutions diffuses 1

Des actions volontaires ayant pour but de préserver la ressource en eau potable sont donc mises en place afin de diminuer les pollutions diffuses 1, notamment les nitrates et les pesticides. Ces actions concernent tous les acteurs qui influent sur la qualité de l’eau : collectivités, agriculteurs, industriels et particuliers. Les thèmes abordés sont donc essentiellement l’assainissement des eaux (collectif, individuel et industriel), l’entretien des espaces publics (espaces verts 2 et axes de transport), les pratiques agricoles (fertilisation et utilisation de pesticides) ainsi que les pratiques des particuliers (jardinage 3).

 En savoir plus sur l’AAC Labruyère et Sacy-le-Grand


1 Pollution due à de multiples rejets de polluants et dont l’origine ne peut pas être localisée en un point précis. Cette pollution est donc répartie sur toute la surface d’un territoire et transmise à la nappe d’eau du sous-sol de façon indirecte (à travers le sol avec l’infiltration des pluies).

2 Gestion différenciée des espaces verts : méthode d’entretien des espaces verts qui tient compte du type (trottoirs, massifs, etc.) et des fonctions de chaque site pour lui appliquer une gestion spécifique. Cette gestion sera donc différente pour chaque site.

3 Soirée autour du jardinage au naturel organisées sur la CCLVD par l’URCPIE « les jardins s’emmêlent ».

Le Dialogue territorial

Préserver l’eau tout en développant les capacités d’adaptation de l’agriculture

  • Mise en place d’un plan d’actions sur les territoires du BAC de Sacy/Labruyère et de la Vallée dorée
  • Constitution d’un comité de pilotage avec différents acteurs : élus, techniciens, agriculteurs, coopératives agricoles, riverains, associations …

Carte des circuits courts de la Communauté de communes