Vous êtes ici : Vallée Dorée » Eau & assainissement » Préservation de la ressource en eau

Préservation de la ressource en eau

Le Bassin d’Alimentation de Captages (BAC) de Labruyère et de Sacy-le-Grand

Logo Bassin d'Alimentation de CaptagesLe Bassin d’Alimentation de Captages (BAC) de Labruyère et de Sacy-le-Grand correspond au territoire qui alimente en eau ces captages (toutes les eaux de pluies qui tombent dans ce périmètre finissent par arriver dans les captages).

Les activités qui sont exercées sur ce territoire ont donc un impact sur la qualité de l’eau qui sera distribuée chez vous.Le territoire du BAC de Labruyère et de Sacy-le-Grand, définit à la demande de la Vallée dorée, ne suit donc pas les limites administratives.

« En savoir plus sur le BAC »

Carte bassinIl est réparti sur 16 communes en partie ou en totalité : Angicourt, Avrigny, Bailleul-le-Soc, Bailleval, Catenoy, Cinqueux, Epineuse, Fouilleuse, Labruyère, Liancourt, Maimbeville, Monceaux, Nointel, Rosoy, Sacy-le-Grand et Verderonne et concerne donc 4 intercommunalités : CCLVD, CC du Clermontois, CC Oise-Halatte et CC Plaine d’Estrées (Voir carte).

Un territoire d’actions pour diminuer les pollutions diffuses 1

Des actions volontaires ayant pour but de préserver la ressource en eau potable sont donc mises en place afin de diminuer les pollutions diffuses 1, notamment les nitrates et les pesticides. Ces actions concernent tous les acteurs qui influent sur la qualité de l’eau : collectivités, agriculteurs, industriels et particuliers. Les thèmes abordés sont donc essentiellement l’assainissement des eaux (collectif, individuel et industriel), l’entretien des espaces publics (espaces verts 2 et axes de transport), les pratiques agricoles (fertilisation et utilisation de pesticides) ainsi que les pratiques des particuliers (jardinage 3).


1 Pollution due à de multiples rejets de polluants et dont l’origine ne peut pas être localisée en un point précis. Cette pollution est donc répartie sur toute la surface d’un territoire et transmise à la nappe d’eau du sous-sol de façon indirecte (à travers le sol avec l’infiltration des pluies).

2 Gestion différenciée des espaces verts : méthode d’entretien des espaces verts qui tient compte du type (trottoirs, massifs, etc.) et des fonctions de chaque site pour lui appliquer une gestion spécifique. Cette gestion sera donc différente pour chaque site.

3 Soirée autour du jardinage au naturel organisées sur la CCLVD par l’URCPIE « les jardins s’emmêlent ».

Plus d’informations sur l’AAC Labruyère et Sacy-le-Grand

Télécharger le rapport annuel 2019

« Vos espaces verts changent »

La Vallée dorée s’engage pour la biodiversité.

Qu’est-ce que la gestion différenciée ?

Préservons la biodiversité !

Concevons ensemble l’Atlas de la Biodiversité Communal

Atlas Communal de la Biodiversité

Consulter le programme des animations proposées en 2019

Les plus belles photos de nos animations :

Parce que l’on protège mieux ce que l’on connait, la Vallée dorée a décidé de réaliser sur son territoire un Atlas de la Biodiversité Communale.Cette démarche, qui s’échelonnera sur une période de 3 ans, sera soutenue financièrement par l’Agence Française pour la Biodiversité.

Deux associations nous accompagneront tout au long de ce projet : Picardie Nature et le CPIE60 (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement de l’Oise). L’objectif est de mieux connaître ce qui compose notre environnement local, la biodiversité de nos jardins, celle des parcs où jouent nos enfants pour la répertorier. Tout comme notre patrimoine historique, notre patrimoine naturel doit être valorisé et préservé.

Prendre en compte la biodiversité dans les aménagements de la commune c’est :

  • Réduire les dégâts liés aux aléas climatiques (inondation, fortes chaleurs…), pollution de l’air, de l’eau, sonore, visuelle…
  • Rééquilibrer les écosystèmes (limiter la prolifération d’espèces telles que les moustiques et mouches par exemple),
  • Améliorer l’esthétisme de la commune (apparition d’orchidées, papillons…)

Vous pouvez agir avec nous et vous associer à cette démarche :

  • Ouvrez votre jardin (bois, mare, parc…) à un naturaliste qui effectuera avec vous un inventaire de la biodiversité qui y est présente,
  • Participez aux initiations naturalistes avec le CPIE60. Inscription par mail : e.gaide@cpie60.fr ou téléphone : 03 44 31 32 64,
  • Accompagnez les naturalistes lors de leur prospection. inscription par mail : lucie.dutour@picardie-nature.org ou téléphone : 07 81 93 51 69,
  • Connectez-vous sur le site clicnat.fr et saisissez vos observations sur la faune locale : une grenouille agile, une coccinelle à 7 points, un pic vert …

Comment être tenu informé ?

En suivant notre actualité sur notre site internet https://www.ccl-valleedoree.fr/ ou notre page facebook https://www.facebook.com/Valleedoree/

En communiquant votre courriel à Charlotte Defoly c.defoly@ccl-valleedoree.fr, animatrice environnement, qui vous informera des avancées de notre Atlas et de toutes les dates utiles.

Un mois, une espèce !

Dans la continuité de la conception de notre Atlas de la Biodiversité Communale, vous pouvez participer aux enquêtes participatives sur la faune picarde lancée par l’association, Picardie Nature, à l’occasion de ses 50 ans.
Il s’agit d’observer une espèce facile à identifier chaque mois et de saisir son observation sur https://enquetes.clicnat.fr, en lien avec la plateforme de saisie Clicnat : www.clicnat.fr.

L’objectif est de sensibiliser les habitants de nos communes aux espèces qui les entourent ainsi qu’à la plateforme Clicnat et aux sciences citoyennes.

Retrouvez plus d’information sur: http://www.picardie-nature.org/decouverte-nature-et-envi…/…/

Retrouvez plus d’informations sur l’Atlas de la Biodiversité Communale, en pages centrales du numéro du Mag de la Vallée dorée (décembre 2019) : https://www.ccl-valleedoree.fr/…/up…/2019/12/Mag_12_2019.pdf

Plan Climat Air-Energie Territorial !

La Communauté de communes du Liancourtois « la Vallée dorée » réalise actuellement son Plan Climat Air-Énergie Territorial (PCAET). Le PCAET est un outil de planification qui a pour but d’atténuer le changement climatique, de développer les énergies renouvelables et de maîtriser la consommation d’énergie. Il a été introduit par la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte à l’article L.229-26 du code de l’environnement. Son élaboration est obligatoire pour les collectivités de plus de 20 000 habitants. Les phases du PCAET et les thèmes à aborder sont définis dans le Code de l’Environnement, modifié par arrêté et décret. Vous pouvez retrouver les différentes étapes de sa mise en œuvre ci-dessous.

La démarche PCAET doit apporter de multiples bénéfices : stimuler la création d’emplois, lutter contre la précarité énergétique des ménages, améliorer la qualité de vie et la santé de la population, développer l’attractivité et la résilience du territoire (sa capacité à faire face aux changements climatiques).

Le diagnostic est validé et apporte la base nécessaire à la définition d’une stratégie puis d’un programme d’actions qui présentera les engagements pris par la Communauté de Communes et ses partenaires pour lutter contre le changement climatique et permettre au territoire de s’y adapter. C’est pourquoi cette seconde phase demande la participation de chaque acteur du territoire qui est force de propositions  : agents et élus, membres d’associations, chefs d’entreprise, vous …

Consultez la Phase 1 du PCAET : Diagnostic

Votre avis nous intéresse par mail : c.defoly@ccl-valleedoree.fr